Des tas de cailloux

Publié le par voieferreemontreuil

Nous avons acquis 5 moules Woodland Scenics pour fabriquer des rochers, de toutes tailles. Nous avons préparé du plâtre assez liquide (deux doses d'eau pour une dose de plâtre pour moulages). Après coulage et séchage (deux jours suffisent), il faut démouler. La technique est simple. Les petits rochers moulés sont assez fragiles. Il ne faut surtout pas appuyer sur l'arrière du moule. Il suffit de retourner le moule, de le poser sur une table, et de tirer sur les bords du moule, les rochers se détachent tranquillement. On peut ensuite les poncer à plat (attention à la fragilité là aussi), et les poser en les collant à la colle à bois.

 

rochers2.jpg

 

La pose demande un peu d'attention quand à la représentation de la réalité : comment sont placés des rochers tombés d'une falaise, comment l'érosion agit, où sont les zones d'éboulis. Une fois les rochers collés, j'ai utilisé du plâtre très liquide posé à la brosse autour des blocs pour les intégrer au support (travail long ! Il reste plein de blocs à intégrer...). Ensuite, à la spatule puis à la brosse, j'ai posé le reliquat du plâtre destiné au moulage d'une deuxième série de rochers, qui avait commencé à sécher. Il avait un côté granuleux, qui rend bien les zones caillouteuses, peu herbeuses des zones d'éboulis.

 

rochers3.jpg

 

Les photos ont été prises avec le minimum de lumière, parce que des rochers blancs sur les montagnes blanches, franchement... Il reste pas mal de travail, d'autres rochers à poser, du plâtre à couler.

Publié dans Réseau Chapeauroux

Commenter cet article