Et une demi-montagne, une...

Publié le par voieferreemontreuil

Enfin, le Picasso de la Boissière (le peintre, pas l'autorail...) a ressorti ses pinceaux. Une demi-montagne est sorti de sa palette. Encore un effort et les bases seront posées pour chaque montagne. Ensuite, une deuxième couche bien plus précise à faire. Il a choisi un truc difficile, la peinture à l'huile, bien plus que la peinture à l'eau. Mais tellement plus rigolo : éclatement de la bouteille de térébenthine sur les genoux du barbouilleur... Odeurs de rave-party dans tout le local...

 

fondec1.JPG

Publié dans Réseau Chapeauroux

Commenter cet article