L'affaire du trou dans le ballast

Publié le par voieferreemontreuil

Des trous dans le ballast ! Ben si, des vrais, des gros ! Cela mérite une explication circonstanciée tout de même, voire un rapport en plusieurs exemplaires...

Mais reprenons du début. Au commencement, un tronçon de voie, au niveau de la culée du viaduc côté tunnel, à reprendre, à repositionner. ON enlève la voie, on gratte le ballast ancien, et ON reconstruit. ON fait un essai, et ça marche !

 

voietunnelposee

 

Donc c'est le pied ! Allez hop ! ON prend son pot de ballast, ses pinceaux balayeurs, sa pipette et sa colle, et c'est parti ! ON se penche, lunettes au bout du nez, des heures durant, dans un éclairage hasardeux, pour construire, pierre à pierre, ce petit lit de ballast. Enfin, après des heures sans café, à écouter Alann Stivell (Wikipédia, les jeunes, si vous ne connaissez pas...), quand plus une pierre ne bouge, ON colle, religieusement... Le lendemain, repassant devant son travail, ON s'aperçoit que le petit tas de ballast en surplus, déposé sur le côté de la voie, est en train de prendre colle... L'aspirateur étant à portée de main et de prise, ON entreprit d'éradiquer le problème. Sauf que l'aspirateur ne trie pas le grain de l'ivraie, alors pour le ballast... Bref, voilà le résultat...

 

basreseautrou.jpg

 

Voilà ! ON a fait des trous dans le ballast ! ON peut paraître morfondu, n'empêche, c'est toujours pas réparé. A quoi ça ressemble, non mais je vous jure. Bon, ON a promis de ne plus jamais refaire une telle erreur. Mais c'est  ON,  on le connait, tiendra-t'il ?... On va voir...

Publié dans Réseau Chapeauroux

Commenter cet article