Pont routier : la pose

Publié le par voieferreemontreuil

Rappelons nous, c'était là : Un pont romain et Un peu plus que cinq piles. Le pont routier présente un vrai intérêt scénique. Il traverse la rivière pour passer sous le viaduc, et donne accès à quelques maisons situées devant ce même viaduc ferroviaire. Nous avions d'abord poser les piles, puis fabriquer une ossature en carton-plume.

 

pontrom1.jpg

 

L'ossature fut habiller de plaques gravées Slater's, trouvées sans problème en Grande-Bretagne et livrées en 4 jours, pour un prix équivalent à la France. Les joints ont été réalisés au Putty. C'est une pâte blanche, en tube, adaptée au plastique et très facile à mettre en oeuvre. Par contre, produit toxique, manipulation précautionneuse obligatoire !

 

pontrom3.jpg

 

Après ajustage, le tablier terminé a été présenté à ses piles. Et en souplesse, tout s'est ajusté sans trop de souci, le marteau est resté à sa place... Le tablier a été fixé à la colle à bois sur les piles. Puis, la liaison piles-tablier a été reprise à l'enduit, ainsi que les joints de la future route et l'extrémité du pont.

 

pontrom5.jpg

 

La semaine prochaine, ponçage et dernières finitions. Le pont et le viaduc étant fabriqués avec les mêmes matériaux (les cailloux du coin), on va pouvoir peindre tout ça !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article