Poussière, cambouis et moustiques écrasés

Publié le par voieferreemontreuil

Il y a ceux qui aiment des machines impeccables, immaculées, des wagons marchandises bien propres, des voitures fraîchement lavées. Et il y a aussi ceux qui aiment repoduire les outrages du temps sur leur matériel roulant. Petite séance donc autour de la patine du matériel roulant, à la demande de Nicolas.

 

Le travail est réalisé à la terre à décor. Personnellement, je n'ai jamais tenté à l'huile ou à l'acrylique, ou encore à la Humbrol. Faudra essayer un jour... Par contre, acétone et autres mixtures, jamais je n'y toucherai. Avec notre ancien groupe de jeunes, on a beaucoup patiné à la terre à décor. Ca fait tousser quand on souffle trop fort dessus, ça teinte les narines, mais pas plus de risques sanitaires que ça... Et puis on peut rater, et recommencer, et rater, et recommencer encore...

 

patine1

 

Nicolas a utilisé un assortiment de terres brunes (calcinée ou ombrée), ainsi qu'un petit assortiment blanc-gris, pour les coulures d'eau sur les machines vapeur. D'abord premières expériences sur le matériel du club (déjà patiné plusieurs fois...), puis sur son propre matériel (un X2800 Roco, une 16500 Vitrains, et surtout une 63500 Roco).

 

Voici sa BB 63500 patinée, il reste un peu de travail (les tampons surtout), mais le gros du travail est fait. Derrière la machine, de magnifiques wagons UFR de REE, tout propres, pas patinés, tout neufs, et qui le resteront. Parce qu'on les aime aussi comme ça...

 

patine2.jpg

Publié dans Techniques modélistes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article