Un tombereau Nord maison

Publié le par voieferreemontreuil

Dans les numéros 700 et 701 (novembre et décembre 2005) de Loco-Revue, Jean-Paul Quatresous détaillait la construction à l'échelle 0 d'un tombereau Nord de 10t, destiné au transport du charbon. Ce wagon ancien est très séduisant : arrondis de la caisse, en bois, entretoisement intérieur. L'article est très détaillé, présente des plans. La description du montage est très bien faite. De plus, la revue proposait (propose toujours ?) une petite planche de transferts pour les marquages du wagon, que je me suis procuré.

 

CP11.jpg

 

Le chassis Peco modifié (en blanc), grâce à quelques profilés plastiques, atteint les bonnes dimensions. Bien sur, tout ça est typé anglais, mais 1/ Je m'en moque 2/ J'aime bien...

 

Donc, du plastique (Evergreen et Slater's, pas de jaloux...), quelques outils, et beaucoup d'huile de coude (comme d'habitude...). Contrairement à l'auteur, je ne suis pas parti d'un chassis tiré d'un kit Slater's, plus conforme, mais d'un chassis Peco. Sachant que ce dernier coûte une trentaine d'euros, et les transferts 5€, voilà un wagon qui ne m'a pas couté bien cher, mais m'a procuré beaucoup de plaisir au montage. Et ce n'est pas fini, le travail n'étant pas terminé.

 

CP12.jpg

 

Les flancs sont constitués de rectangles de 1mm d'épaisseur, gravés à la main sur les deux faces. Les montants, en plastique, sont rapportés.

 

CP13

 

CP14.jpg

 

Les deux dossiers ont une belle allure, des formes inhabituelles qui confèrent beaucoup de charme au modèle. La guérite s'installera sur le dossier en haut.

 

CP15.jpg

 

Cette vue de l'intérieur de la caisse permet de découvrir les entretoises qui dans la réalité renforçaient la rigidité du wagon.

 

CP16.jpg

 

La petite guérite du serre-frein. Il manque encore sur le modèle toutes les mains montoires. Mais on aperçoit les trous...

 

CP17.jpg

 

Les différents éléments regroupés pour la photo. Chaque élément sera d'abord terminé (mains montoires entre autres), puis peint. Alors le tout sera assemblé. Je suis un vieil archaïque : je n'ai jamais taté de l'aérographe. Moi, c'est pinceau...

 

J'ai construit d'autres wagons en 0, d'après des articles, des plans, publiés dans des numéros de Loco-Revue, ou dans des hors-séries, ou encore dans Modèles Ferroviaires (édité par LRPresse), je n'ai jamais rencontré de mauvaises surprises. Je conseille vraiment à ceux qui hésitent de se lancer, c'est drôlement valorisant de construire ou transformer son matériel. Et de s'apercevoir qu'on a dix doigts et un cerveau et pas seulement un porte-monnaie pour acheter des boîtes...

 

Mon wagon n'est pas parfait, mais moi, il me convient, cela me suffit donc !

Publié dans Matériel roulant

Commenter cet article